Kuzul ar Brezhoneg

Groupement d'associations culturelles de langue bretonne

IMPORTANT !!!

Nouvelle adresse à compter du 2 octobre 2017
Kuzul ar Brezhoneg
Espace Volta 2
1 rue Ampère
22300 Lannion

Dictionnaire Breton-français

À télécharger en .pdf en bas de page.

AVERTISSEMENT

Mon souhait de réaliser un dictionnaire breton-français pour le mettre en ligne correspond à un triple objectif : Tout d’abord, je désirais inclure le plus de lexèmes possibles sans devoir me soucier de la place qu’une telle politique éditoriale entraînerait nécessairement. Puis cela me permettrait de mettre à la disposition du plus grand nombre un ouvrage qui ouvre à une meilleure connaissance de la langue bretonne et donne le plus rapidement et le plus aisément possible le renseignement recherché, et cela au moindre coût.

Enfin cela rend possible, ce qui n’est guère négligeable, une double entrée, sans devoir faire un ouvrage à double face. En effet, l’utilisateur peut selon son besoin immédiat lancer sa recherche soit à partir du breton soit à partir du français.
On trouvera donc dans ce présent ouvrage un très grand nombre de mots touchant tous les domaines de la vie culturelle, professionnelle, économique, sociale etc. de nos contemporains. Je n’ai pas hésité à inclure également des mots qui n’ont plus guère d’emploi concret dans la vie de chaque jour, en particulier des termes touchant l’agriculture ; en effet, le présent ouvrage veut être un outil pour la compréhension de la langue bretonne en général, c’est-à-dire dans son emploi de ce temps tout comme dans l’utilisation qui en a été faite dans le passé et dont témoignent les oeuvres littéraires que l’on peut toujours consulter. Bien évidemment, il n’est guère possible de prétendre à l’exhaustivité. Mais là encore, le fait de mettre en ligne un tel ouvrage en permet plus facilement le remaniement, sans besoin de repasser par une nouvelle édition. Tout utilisateur pourra donc s’il le souhaite corriger ou augmenter ce dictionnaire ; pour cela, il lui suffira de contacter Skol OBER, nous ferons ensuite le nécessaire.
Une petite précision pour ce qui concerne le vaste domaine des néologismes, toujours en cours de fabrication, si j’ose dire, puisque la langue et les besoins qu’elle ressent pour s’adapter aux réalités contemporaines sont vastes et en perpétuel mouvement, il n’était donc pas possible de tous les intégrer — aussi parce que nombre d’entre eux ne seront pas forcément assimilés par le public auxquels ils sont destinés — en conséquence, on ne trouvera que ceux qui m’ont semblé être les plus utilisés à l’heure actuelle.

Il va sans dire qu’un tel ouvrage est impensable en dehors de tous ceux qui l’ont précédé. Voici donc la liste des principaux dictionnaires ou lexiques sur lesquels je me suis appuyé pour la réalisation du présent ouvrage :
- Geriadur brezhoneg An Here (2001)
- Danvez Geriadur, par Gaston Esnault (1913)
- Dictionnaire breton-français/français-breton, par Roparz Hemon & Ronan Huon, Al Liamm (1997)
- Dictionnaire français-Breton, par Martial Ménard, éd. Palantines (2012)
- Geriadur istorel ar brezhoneg, par Roparz Hemon, Preder (36 vol.)
- Geriadur ar brezhoneg a-vremañ, par Francis Favereau, skol Vreizh (1992)
- Geriadur ar brezhoneg arnevez, Imbourc’h (1980)
- Ar Geriadur, par Andreo ar Merser, emgleo Breiz (2009)
- Geriadur ar brederouriezh, par Tugdual Kalvez TIR (2010)
- Geriadur an Arvor par Per Pondaven, An Alarc’h embannadurioù (2009)
- Brezhoneg ar mor, par Loeiz Andouard, mouladurioù Hor Yezh (1983)
- Geriadur brezhoneg Douarnenez par Pêr Denez, mouladurioù Hor Yezh (1981)
- Trésor du breton parlé, par Jules Gros (Librairie bretonne & Emgleo Breiz/Brud Nevez)
- Enquête sur le vocabulaire breton de la ferme par Pierre Trépos.
- Alhwez louzeier bleunveg Breiz, par Thierry Châtel, Emgleo Breiz (2000)

Et bien sûr les nombreux ouvrages des éditions Preder et des écoles DIWAN relatifs à certains domaines scientifiques précis de notre monde contemporain.

P.S. : Les indications phonétiques fournies suivent les règles déterminées pour la réalisation du Geriadur An Here. Elles n’ont donc qu’une valeur « standard », à chaque locuteur de voir selon son terroir d’origine, son environnement.

Pep gwir miret strizh © Gerard Cornillet & Skol Ober