Kuzul ar Brezhoneg

Groupement d'associations culturelles de langue bretonne

Inventaire d'un héritage

Auteur(s): 

L’Establishment s’est emparé avec jubilation de Pierre-Jakez Hélias.

C’était vrai de son vivant, ce l’est encore plus depuis sa mort. II laisse l’image d’un homme qui aurait lutté pour la défense de la langue et de la culture bretonne, mais en restant dans le droit chemin : celui d’un supporter des valeurs républicaines et laïques, et qui a su se tenir à distance des mouvements régionalistes et autonomistes.

Le présent ouvrage s’adresse à ceux que ne se satisfont pas d’une vision aussi lisse de 1’écrivain et homme public Hélias. Pascal Rannou a lu tout ce qui, dans son œuvre, peut être qualifié de littéraire et en a tiré, sans a-priori, des conclusions sur la valeur du polygraphe bigouden et de son message. On verra que, si Rannou apprécie le dramaturge à 1’écoute des angoisses paysannes, s’il célèbre le poète dont la voix douloureuse et puissante reste trop méconnue, il ne peut que souligner les faiblesses du romancier et le défaitisme qui caractérise son idéologie.

L’ambition de cet ouvrage est aussi de susciter la réflexion et d’éviter l’adoration béate dont certains se contentent lorsqu’ils appréhendent un écrivain complexe et ambigu qui savait dissimuler ses abîmes.


Originaire des Monts d’Arrée, Pascal Rannou est né le 2 mars 1958 a Laval. Études secondaires à Sizun, puis Morlaix, au Lycée Tristan Corbière ; supérieures à Brest, au Lycée Kerichen puis à la Faculté des Lettres. Agrégé de l’Université, Diplômé d’études approfondies, a enseigné notamment au collège des Marches de Bretagne, à Ernée, de 1984 a 1993, et a l’Université de Rennes 2 jusqu’en 1995. La lecture de la revue Bretagnes, en 1975, l’amène à se passionner pour la littérature bretonne de langue française et les critères qui permettent de la définir. Chroniqueur au Peuple breton de 1987 à 1995, a collaboré également au magazine Ar Men, au Canard de Nantes à Brest. A publié des essais sur Villiers de I’Isle-Adam (Cahiers de I’lmaginaire), Guillevic, Tristan Corbière (Ed. Skol-Vreizh, Morlaix), Jean-Loup Trassard (P.U. Angers), de poèmes dans Arpa, Encres Vives, Spered Gouez ; des nouvelles dans les Cahiers de I ’Imaginaire, Plurial (Un Requiem breton, 1995), L’Authenticiste; traduit en breton pour la revue Al Liamm, sous le titre Gwechall, le recueil de Guillevic intitulé Autrefois... Publie en 1996 son recueil poétique Les Trajectoires lumineuses (Éd. L’Authenticiste, Brest). Également saxophoniste de jazz au sein des Faure Brothers, de Laval.

Maison d'édition: 
ISBN: 
978-2-86843-173-9
Année de publication: 
1997
Nombre de pages: 
134
Dimensions: 
21 x 15 x 1
Langue(s) du produit: 
15,00 €